Colloque Compétitivité des chemins de fer et des cheminots

Compétitivité des chemins de fer et des cheminots 

6-7 octobre 2016

Maison des Sciences de l’Homme

Campus universitaire de Dijon

Université de Bourgogne-Franche-Comté

Organisateurs : MSH Dijon, CNRS, Université de Bourgogne-France-Comté, Grand Dijon, Crego, Credespo, Théma, Printemps-Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Ferinter-International Railway Studies

 Présentation : Le colloque « Compétitivité des chemins de fer et des cheminots » réunira des enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants et experts des chemins de fer qui s’interrogeront sur l’économie du rail, la concurrence d’autres modes de transports, la politique ferroviaire dans un double contexte d’européanisation et de régionalisation.

Juristes, politistes, gestionnaires, géographes, sociologue ou économistes, chercheront à repérer quelles particularités économiques et structurelles expliquent les évolutions contrastées des chemins de fer, se demandant notamment :

– s’il existe réellement un déficit de compétitivité des chemins de fer ;

– quels indicateurs peuvent mesurer le niveau de performance de chacun des modes de transport en prenant notamment en compte le coût réel engendré par chacun d’eux pour la société ;

– quel bilan esquisser de la politique de libéralisation ;

– quelle analyse économique et sociale faire du statut des personnels, des évolutions de la gouvernance et, plus largement, de la politique de restructuration voulue par l’Union européenne depuis les années 1990 : ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, nouvelle organisation du travail des salariés, nouvelles procédures décisionnelles, gestion par activités…

Lire la suite

L’association FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAYS STUDIES est créée ! A-D-H-É-R-E-Z !!!

Association : FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAY STUDIES. 

Identification R.N.A. : W751234621

No de parution : 20160028
Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police. 
Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la préfecture de police. FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAY STUDIES. Objet : construction d’un réseau international de recherche transdisciplinaire sur les transports et les systèmes ferroviaires ; elle vise à encourager les échanges et le dialogue entre sociologues, politistes, historiens, économistes, géographes et chercheurs issus de disciplines connexes, ergonomes et ingénieurs du monde ferroviaire, les cheminots, les salariés du rail de toutes catégories, du secteur public et privé, managers et représentants syndicaux, usagers du rail. Siège social : 11, rue Mouton-Duvernet, 75014 Paris. Date de la déclaration : 15 juin 2016.

Voir les Statuts FERINTER-IRS et le Règlement intérieur.

Appel à communications – colloque « Compétitivité des chemins de fer et des cheminots »

Appel à communications

Colloque Ferinter – Université de Bourgogne-Franche-Comté (CREDESPO, CREGO et ThéMA)

 « Compétitivité des chemins de fer et des cheminots »

 6 et 7 octobre 2016

Maison des Sciences de l’Homme

Université de Bourgogne-Franche-Comté / Dijon

 Courriel : ferinterfrance@gmail.com

Ferinter et trois laboratoires de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, le CREDESPO [droit et science politique], le CREGO [sciences de gestion] et ThéMA [géographie], organisent les 6 et 7 octobre 2016, un colloque sur la question de la compétitivité des chemins de fer et des cheminots.

Ce colloque a vocation à encourager les échanges et le dialogue entre sociologues, politistes, historiens, économistes, juristes, géographes, chercheurs issus de disciplines connexes, et acteurs du monde ferroviaire, cheminots de toutes catégories, du secteur public et privé, managers et représentants syndicaux, usagers du rail… pour porter un regard renouvelé sur la définition et la mesure de la « compétitivité » des chemins de fer. Lire la suite

Julian MISCHI. « Le Bourg et l’Atelier. Sociologie d’un combat syndical ».

Julian Mischi, directeur de recherche en sociologie à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), est notamment l’auteur des ouvrages : « Servir la classe ouvrière. Sociabilités militantes au PCF » (PUR, 2010), « Le Communisme désarmé. Le PCF et les classes populaires depuis les années 1970 » (Agone, 2014). Il est membre du réseau FERINTER.
Le Bourg et l’Atelier. Sociologie du combat syndical :
http://agone.org/lordredeschoses/lebourgetlatelier

Pourquoi et comment des ouvriers continuent-ils à se syndiquer et à militer malgré la force des processus favorisant leur exclusion politique ? Lire la suite

Mobilités anciennes et nouvelles à bas coût : opportunités et/ou précarités ?

Séminaire d’histoire de la mobilité Passé-Présent-Mobilité (P2M): « Mobilités anciennes et nouvelles à bas coût : opportunités et/ou précarités ? »
le jeudi 14 janvier 2016 à l’ISCC (20, rue Berbier du Mets dans le 13e), de 14h à 17h.

Laurent Quessette, juriste : « Ceux qui m’aiment prendront le OUIGO. L’usager du train confronté au low cost »

Jean Finez, chercheur invité au Max Planck Institute for the Study of Societies : « Les prémices d’un marché ferroviaire : modélisation économique, marketing et politique commerciale voyageurs de la SNCF au tournant des années 1960-1970 »

France : le dur questionnement sur les Intercités

Frédéric de KEMMETER

Analyse de Mediarail.be – Technicien signalisation et observateur ferroviaire

Rendez-vous aussi sur la page facebook de Mediarail.be, ainsi que sur Twitter et LinkedIn

28/05/2015

Originalement publié sur « Les Chroniques ferroviaires de Mediarail.be »

Barbara Dalibard, la directrice de SNCF Voyageurs a beau le souligner : « l’entreprise reste attachée aux Intercités », qui peut vraiment encore y croire ? Replaçons le décor : après les rapports costauds de la Cour des Comptes au sujet du TGV français, ce mois de mai 2015 fût celui des Intercités. Ce mot désigne en réalité le terme très administratif de « Train d’Equilibre du Territoire« , dont la consonance jacobine ne fait aucun doute, comme toujours en France. De quoi s’agit-il ?

Elle peut, mais ne veut pas

Rappelons que la SNCF est actionnaire du privé autrichien Westbahn, ainsi que sur tout le continent européen à travers Keolis. Par sa présence aux Conseils d’administration, elle a accès aux différents business model de ses voisins. Elle sait ce qu’il est possible de faire pour tous ces trains qui roulent plutôt bien. Alors ? Il faut regarder du côté des pratiques, voire des idéologies ambiantes en France. L’ancien RFF avait déjà pu mettre fin à ces blancs-travaux en pleine journée, provoquant une grogne sociale chez certains habitués de la voie, qui ont dû passer en service de nuit. Lire la suite

Voyage en OUIGODIE. Quand la SNCF réinvente la 3e classe

Laurent Quessette*

Mon oncle cheminot me racontait, ému, les banquettes en bois de feu la troisième classe à l’époque révolue où des trains de la CNCF, comme disaient les anciens en déchiffrant le logo de leur Compagnie, parcouraient encore pratiquement l’ensemble de nos campagnes et de nos villes. L’odeur du saucisson à l’ail et des œufs durs, le kil de rouge posé à même le plancher de la voiture, les conversations fortes et partagées. Ne supportant pas les conversations chuchotées dans le compartiment ID-ZEN ni l’odeur du jambon-beurre fraîchement désaluminé, je ne m’imagine pas revenir à cette époque et acquiescer aux opinions sur les bienfaits de telle micheline électrique comparée à telle autre roulant au diesel de la part d’un cheminot bénéficiant d’une gratuité de circulation, assis sur un siège collectif en bois, ni partager des cachous Lajaunie… Lajoinie diraient en 1988 les syndicalistes du rail !

Lire la suite