« De la segmentation tarifaire au bas coût dans le ferroviaire français » par Marnix Dressen

« De la segmentation tarifaire au bas coût dans le ferroviaire français » publié dans la Nouvelle Revue du Travail, 12/2018

Résumé :

« Développé de longue date, le low cost dans le transport aérien est relativement connu. On ne saurait en dire autant du low cost dans le transport ferroviaire, objet de cet article. Et pourtant, dans les chemins de fer aussi l’offre à bas coût prend de l’ampleurDu moins est-ce vrai en France. Ce papier esquisse le bouquet de raisons qui depuis bientôt quinze ans pousse la SNCF à s’engager dans la spirale du low cost et il fournit quelques éléments sur les effets du low cost sur le travail et l’emploi. Le low cost passe par une baisse des coûts de production, une restructuration de l’offre commerciale et finalement par une réduction des conquêtes sociales des travailleurs du railNotre thèse est que dans l’ombre de conditions commerciales à première vue bon marché se niche l’affaiblissement programmé du service public ferroviaire ».

A lire ici: https://journals.openedition.org/nrt/3558

Haut de page

« Au-delà des mythes ferroviaires Le rail, ce bien commun » Parution dans Le Monde, Avril 2018

« Les universitaires Jean Finez et Laurent Quessette proposent un « nouveau récit ferroviaire » pour revisiter les sujets de la dette et de l’inefficacité à l’aune de son utilité économique, sociale et environnementale »

Article Le Monde « Le rail, ce bien commun »

« SNCF, le front syndical peut-il tenir dans la durée ? » Dominique Andolfatto (publication dans La Croix du 04 Avril 2018)

« SNCF, le front syndical peut-il tenir dans la durée ?  » Entretien avec Dominique Andolfatto, professeur à l’Université de Bourgogne, spécialiste du mouvement syndical et membre de FERINTER.

https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Dominique-Andolfatto-Le-clivage-semble-mis-sommeil-profit-dune-unite-tactique-2018-04-04-1200928965#

« Faut-il libéraliser la SNCF? » (Publication dans la Vie des idées, Mars 2018)

« Les réformes annoncées de la SNCF pointent, une fois de plus, son endettement et le statut des cheminots. Mais est-ce que le problème est bien posé ? Retour sur l’histoire d’un débat et sur ses enjeux politiques » par Jean Finez (Maitre de Conférences Université Grenoble Alpes) et Laurent Quessette (docteur en droit):

http://www.laviedesidees.fr/Faut-il-liberaliser-la-SNCF.html 

 

« L’illusoire modernité du pacte ferroviaire » (Parution dans Libération, Mars 2018)

Dans cette tribune publiée dans LIbération le 5 Avril 2018, Jean Finez (Université Grenoble-Alpes), Laurent Quessette (docteur en droit) et PIerre-André Juven (socio-économiste (Cermes 3), reviennent sur la réforme ferroviaire en cours.

http://www.liberation.fr/debats/2018/04/05/l-illusoire-modernite-du-pacte-ferroviaire_1641314

« Un peu d’histoire: mais d’où viennent les fameux « privilèges » des cheminots? » (Parution dans BibliObs, Mars 2018)

Interrogé par BibliObs, Georges Ribeill, historien et membre de FERINTER, revient sur l’histoire du statut des cheminots. « Un peu d’histoire : mais d’où viennent les fameux « privilèges » des cheminots? », article paru dans BibliObs le 21 mars  2018 https://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20180321.OBS3952/un-peu-d-histoire-mais-d-ou-viennent-les-fameux-privileges-des-cheminots.html

L’association FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAYS STUDIES est créée ! A-D-H-É-R-E-Z !!!

Association : FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAY STUDIES. 

Identification R.N.A. : W751234621

No de parution : 20160028
Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police. 
Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la préfecture de police. FERINTER – INTERNATIONAL RAILWAY STUDIES. Objet : construction d’un réseau international de recherche transdisciplinaire sur les transports et les systèmes ferroviaires ; elle vise à encourager les échanges et le dialogue entre sociologues, politistes, historiens, économistes, géographes et chercheurs issus de disciplines connexes, ergonomes et ingénieurs du monde ferroviaire, les cheminots, les salariés du rail de toutes catégories, du secteur public et privé, managers et représentants syndicaux, usagers du rail. Siège social : 11, rue Mouton-Duvernet, 75014 Paris. Date de la déclaration : 15 juin 2016.

Voir les Statuts FERINTER-IRS et le Règlement intérieur.

Intervention de Patricia PERENNES et de Hervé CHAMPIN à l’Université de Valenciennes sur le 4e paquet ferroviaire

CONFÉRENCE  « QUELLE  ACTUALITÉ DE L’ESPACE FERROVIAIRE UNIQUE EUROPÉEN ? » –JEUDI 11 JUIN 2015

– « Le volet politique du 4ème paquet ferroviaire : dernière étape de la libéralisation du réseau et des services ferroviaires ? », 
Patricia Perennes, Economiste à RFF/SNCF Réseau auprès du directeur en charge de la régulation, membre du réseau FERINTER

– « Dialogue social et transport ferroviaire », 
Hervé Champin, doctorant en sociologie à l’Ecole Normale Supérieur de Cachan, Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, membre de l’Institut du développement et de la prospective (EA 1384), membre du réseau FERINTER

FERINTER

En février 2013, une dizaine de chercheurs en sciences sociales réunis à Paris et regroupés dans le groupe FERINTER ont décidé de lancer un appel à construire un réseau international de recherche sur les restructurations des transports ferroviaires. Ce réseau, qu’ils appelleront bientôt International Railways Studies (IRS), a pour objectif l’étude du secteur des transports par voie ferrée au sens large. Il s’agit de mettre en lumière ses différentes configurations supranationales, transnationales et nationales, ainsi que l’analyse des dynamiques à l’œuvre. Le réseau IRS/FERINTER, qui compte aujourd’hui une trentaine de membres, vise à encourager les échanges et le dialogue entre sociologues, politistes, historiens, économistes, juristes, géographes et chercheurs issus de disciplines connexes. Le réseau est également ouvert aux acteurs du ferroviaire : représentants de structures supranationales, de l’Etat, des collectivités territoriales, du management des entreprises publiques ou privées, des organisations syndicales, des cheminots, des usagers, etc. Deux colloques ont pour l’instant été organisés.